La guerre d’indépendance contre le joug colonial russe en 2022

 

Marioupol détruite para les forces armées russes

 

La guerre d’indépendance contre le joug colonial russe 

Comme je le disais il y a peu [1], la guerre qui est de retour en 2022 (et même 2014 pour être plus correct) est bel et bien une guerre d’indépendance pour l’Ukraine. C’est essentiel. Ce n’est pas que cela. C’est aussi une guerre d’agression avec un souci systématique de tuer des habitants – dont des enfants – et de détruire des espaces civils urbains et non-urbains.  

C’est aussi en partie un retour aux problèmes des années 1920-1930, d’affirmation de l’identité nationale et de lutte contre l’oppression, russe et nazie, cette première persistant jusqu’à la fin de l’URSS.  

Par ailleurs, et justement encore une fois de plus, du côté russe, il s’agit non seulement d’une guerre d’expansion mais aussi d’augmenter ses portes d’accès au monde. Dans les deux cas, il s’agit d’une nouvelle guerre coloniale russe, faisant suite aux interventions en Géorgie au Tchétchénie. 

C’est encore aussi une guerre soviétique tardive ou la nation dominante et oppresseuse de l’URSS, Ra Russie, veut reprendre le contrôle de ses objets, ses anciens territoires et de soumettre ces (et ses) anciens sujets, devenus encombrants. Il y-a ici un retour au Stalinisme à plus d’un titre – régime oppresseur en Russie, régime oppresseur et génocidaire en Ukraine, revalorisation de l’armée rouge devenue armée russe avec toutes ses caractéristiques soviétiques, et pas uniquement au niveau de chars de combats et des obusiers.  

L’Ukraine dans tout cela représente une guerre de libération nationale. C’est aussi une lutte pour la liberté. Liberté civile, liberté individuelle, liberté d’association, … et liberté de vivre sans l’ayatollah et les sbires du Kremlin.  

C’est un retour au mode de vide soviétique, obsédé par le matériel, sans dimensions humaines et matérielles. 

Cette conception vide et brutale court à sa perte.  

Seuls ceux qui ne veulent pas voir ou entendre, avec leurs mains sales, ont perdu tout discernement et ne feront que suivre l’histoire 

 

 

 

——- 

[1] Voir le billet du mois d’avril 2022 – avec les références suivantes: {Jacquinet, Marc}, La guerre d’indépendance de l’Ukraine,” {Management Critique},” in {https://critiquema.hypotheses.org}, 21/04/2022, https://critiquema.hypotheses.org/1494. 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marc Jacquinet (23 juin 2022). La guerre d’indépendance contre le joug colonial russe en 2022. Critique du management. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ne3k


Marc Jacquinet

https://orcid.org/0000-0003-1157-060X

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search